LE THÉ JAUNE

Très rare, il est essentiellement récolté dans la province du Hunan en Chine, une fois par an, dans une île à la nature très sauvage, située au centre du lac Dong Ting, non loin de la capitale, Changsha. Après la cueillette (du bourgeon terminal uniquement), les feuilles peuvent être légèrement flétries, avant d’être séchées dans des ballots en tissu humidifiés ; elles même encore légèrement humides, elles peuvent subir une légère fermentation, avant de sécher complètement à 120°C environ pendant une quinzaine de minutes. On appelle ce procédé « fermentation à l’étouffée » ; le plus connu des thés jaunes est le Jun Shan Yinzhen.